Un petit article lecture pour bien démarrer la semaine et parce que c'est bientôt l'été, si vous ne savez pas quoi emporter dans votre valise je vous donne des pistes. Aujourd'hui on va parler de Michel Bussi! Si vous aussi vous avez lu certains de ses livres n'hésitez pas à en parler en commentaires. 

Quand on a lu plusieurs Michel Bussi on reconnait son style et forcément on accroche tout de suite à l'histoire et aux personnages. Il a ce don d’écriture qui fait qu’on veut à tout prix savoir la suite!!

J’ai connu Michel Bussi par le livre « Un avion sans elle ». J'ai été captivée par ce livre dès les premières pages. On a l'impression de vivre l'histoire et de faire le voyage avec les personnages. L'écriture est fluide, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout. C’est, pour moi, de loin le meilleur de ses romans.

Le résumé ici : « Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapée d'un crash d'avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ? »

Forcément après l’avoir lu, quand on en lit un autre et qu’il est un tout petit peu moins bien on est déçu… J’ai donc beaucoup moins accroché à l’histoire du roman « Ne lâche pas ma main ». Non pas qu’il n’était pas bien,  l’intrigue tient la route, il y’a beaucoup de rebondissements, peut-être un peu trop. On arrive plus facilement à découvrir la fin et on accroche un peu moins au personnage principal, peut-être parce qu’on n’arrive pas vraiment à le cerner.

Le résumé ici : « Un couple d'amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de six ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au cœur de la nature luxuriante de l'île, est lancée. »

Puis je suis passée à  « Maman à tort », un livre que j'ai dévoré. On n’est toujours pas au niveau d’un avion sans ellen mais tout est très bien ficelé. On veut savoir qui est Malone, presque jusqu’au bout car vers la fin du livre on comprend presque tout.
Par moment on se dit que Michel Bussi joue vraiment avec nos nerfs et qu'il fait traîner un maximum l'intrigue. J’ai trouvé quelques incohérences avec la vraie vie dans ce livre mais ça passe assez bien puiqu’on est pris par l’histoire. Seul petit bémol : j’ai trouvé le dénouement un peu rapide.

Le résumé ici : « Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu'il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l'aurait peut-être pas écouté. Car ce qu'il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n'est pas sa vraie mère. 
Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu'à un fil, qu'à des bouts de souvenirs, qu'aux conversations qu'il entretient avec Gouti, sa peluche... 
Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger. 
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule. Le compte à rebours a commencé.  Qui est Malone ? »

Me reste à lire : Les nympéas noirs, Gravé dans le sable et N’oublier jamais  que j’ai déjà dans ma bibliothèque. Je ne manquerais pas de vous dire ce que j’en ai pensé.

IMG_20150912_151033

J’ai eu l’occasion de rencontrer Michel Bussi à un salon du livre en 2015. C’est un auteur très souriant et à l’écoute de son public.