Pink Girly Girl

23 avril 2017

"Inalia 2 : les larmes de saphir" de Maud Cordier

Rappelez-vous, l'année dernière je vous avais fait part de ma découverte : Maud Cordier et son roman Inalia: Le prince des loups. Si vous ne vous souvenez pas c'est par ici

18072556_10155105580393311_2130870912_n

Je ne pouvais pas ne pas lire le suivant après la fin du premier tome. Voici donc la suite. 

Le résumé : 

"Dans le château d'Inalia, une main dominatrice tire les ficelles dont Pénélope est désormais prisonnière.

Telle une marionnette, un pion sur un échiquier pervers, elle voit son destin lui échapper et perd tout contrôle sur son existence : mensonges, trahisons, morts, violences, chantage... Son monde s'écroule pièce par pièce.

La venue des Elfes dans le royaume, lueur d'espoir se profilant à l'horizon, suffira-t-elle à détourner le sort qui s'acharne ?"

Mon avis : 

Beaucoup plus sombre et plus violent que le tome précédent, Inalia 2 est aussi beaucoup plus sexy. L'hsitoire captive toujours autant. Le fil conducteur du livre est l'histoire d'amour impossible entre deux personnages (je n'en dévoile pas plus pour ceux qui n'ont pas encore lu le tome 1). On révise un peu l'histoire et on est également touché par la sensibilité du personnage qui défend aussi bien les animaux que les humains. 

J'ajoute deux petites mentions particulières : la première pour la couverture qui est vraiment très belle et la seconde pour la gentillesse de Maud qui dédicaces toujours ses romans et qui nous envoie en plus le marque page du livre. 

Posté par cevan à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 avril 2017

Consommer les livres autrement ?

 17814041_10155044407983311_307574428_n

Quand on aime lire le budget "livre" peut très vite exploser (sachant qu'un livre poche coûte environ 7,50 € et un livre broché qui vient de sortir environ 20 €), et quand on attend avec impatience un roman c'est parfois trop dur d'attendre sa sortie en poche. Alors voici quelques méthodes pour consommer les livres autrement et faire respirer votre budget sans vous priver. Ces méthodes ne pourront s'appliquer que si vous n'êtes pas trop "maniaque" et que vous ne "collectionnez" pas les livres. Alors bien entendu j'utilise certaines de ces techniques, mais j'achète aussi des livres neufs et j'essaye de privilégier dans ce cas les jeunes auteurs afin de les encourager. 

1) Le prêt entre amis 

Si vous avez les même goûts littéraires entre amis vous pouvez acheter les livres à tour de rôle et vous les prêter. Ça ne fonctionne que si tous les amis concernés jouent le jeu et font tourner les livres. 

2) La bibliothèque/médiathèque 

La méthode classique qui consiste à prendre un abonnement à la bibliothèque du coin. Il ne faut pas être trop pressé pour lire un livre et ne pas oublier de le rendre dans les délais. Mais cette méthode est particulièrement économe et les bibliothèques reçoivent régulièrement des nouveautés. 

3) La bouquinerie

De loin ma méthode préférée ! A Metz il y en a 2 au centre ville dans lesquelles j'adore traîner à ma pause. Il faut y aller régulièrement (en général j'y passe deux fois par mois) et je fais toujours de bonnes découvertes: ma dernière en date qui ma mise en joie a été de trouver "Nuit" de Bernard Minier à moitié prix alors qu'il venait de sortir !! Les livres sont quasiment toujours très propres et soignés et sont à peu près à moitié prix d'un livre neuf. Souvent les bouquineries ont en plus des cartes de fidélités qui vous permettent de vous offrir parfois un livre gratuitement. 

4) Les brocantes

En été je parcours toujours quelques brocantes à l'affût de livre et c'est souvent à ces endroit que je déniche les meilleurs occasions : dernières nouveautés, en très bon état et à prix défiant toute concurrence ! A farfouiller en brocante ou bouquinerie on tombe aussi parfois sur des auteurs qu'on n'aurait pas connu autrement. 

5) Les arbres à livre ou bibliothèques partagées

Si près de chez vous il y a des arbres/boîtes à livre allez y jeter un oeil. C'est gratuit et on peut tomber sur des choses intéressantes. 

6) Revendez vos livres

Avant j'étais du genre à empiler les livres sur mon étagère et à bien les conserver. Mais finalement je ne les lirais jamais une deuxième fois. Non pas que je n'aime pas les relire, mais c'est simplement que je n'ai pas le temps. Il y a tellement de livres qui m'intéressent que je ne peux pas m'attarder deux fois sur le même. Alors maintenant je revends les livres en bouquinerie, brocantes ou je les dépose dans une boîte à livre. On n'en reçoit plus grand chose mais je garde cet argent pour m'acheter d'autres livres et c'est aussi le plaisir de partager votre lecture avec d'autres. 

Posté par cevan à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2017

"La fille du train" de Paula Hawkins et le film

1507-1

Le résumé : 

"Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu..."

Mon avis : 

Pour un premier roman, Paula Hawkins frappe plutôt fort. Elle sait captiver et nous donner envie de continuer à tourner les pages. 

Ce roman est un thriller psychologique vraiment prenant. Il est bien construit, mais j'ai parfois été déroutée par les changements de date et les retours en arrière lorsque Megan prend la parole. On a tour à tour le point de vue des trois personnages féminins, sans filtre. On ressent la détresse de chacune. 

Des thèmes graves sont abordés dans ce livre : manipulation psychologique, infertilité, dépression, alcool. On sent Rachel, le personnage principal sombre et s'enfoncer dans ses histoires. On entend, en général, peu parler d'alcoolisme au féminin et ici il en est particulièrement question. Tout ça est savamment agencé pour une belle intrigue. J'ai réussi à remettre toutes pièces en ordre et comprendre vers la page 300.

Pour finir sur le livre, je dirai : allez-y sans hésiter, ça vaut le détour. 

Le film : 

Comme souvent, malheureusement, je suis déçue par l'adaptation en film d'un roman. Et "La fille du train" n'y échappe pas. 

On ne retrouve pas assez la détresse des personnages. L'ambiance essaye d'être pesante à l'aide de la musique, mais ça ne fonctionne pas vraiment. On passe d'un livre qui se passe à Londres à un film qui se passe àNew-York, pourquoi ?? Du coup l'atmosphère en est changée.

Emily Blunt tient bien son rôle, mais je la trouve presque trop bien habillée et trop "pimpante". C'est dommage que l'univers du cinéma a encore du mal à mettre en scène des actrices qui ont des formes. La Rachel du livre est vraiment sur la pente descendante aussi bien sur son aspect physique que sur sa condition et son mental. 

Le film reprend des phrases entières du livre, mais qui donnent parfois l'impression d'être récitées et qui ne se retrouvent pas dans la bouche du bon personnage. 

Bref, peut être que j'en attendais trop et que, sans avoir lu le livre, le film est plutôt bien ? 

J'ai vu qu'on avait beaucoup comparé cette histoire à "Gone Girl" de Gillian Flynn. Alors pour le coup, je n'ai pas lu le livre mais j'ai adoré le film. Il était rythmé, plus intriguant et avait un côté beaucoup plus psychologique que "La fille du train".

N'hésitez pas à me laisser vos avis en commentaire !

A bientôt !  

 

 

Posté par cevan à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 avril 2017

Les petits palmiers au fromage

Une recette apéro sympa et rapide pour le week-end : les palmiers au fromage

17918283_10155073790403311_473291482_n

Ingrédients :

- 1 pâte feuilletée

- beurre d'escargot (ou beurre aux herbes)

- fromage râpé

- sel, poivre

- herbes de Provence et piment d'espelette

- Graines de sésame

 

1) Etalez une pâte feuilletée, de préférence rectangulaire et, à l'aide d'un pinceau, badigeonnez-la avec du beurre aux herbes fondu.

Ajoutez du fromage râpé sur toute la surface (j'ai utilisé ici du fromage à râpé à pizza et j'ai ajouté une tranche de fromage à hamburger, style cheddar, que j'ai émietté. 

Salez, poivrez et ajoutez un peu d'herbes de Provence et de piment d'Espelette

17888102_10155073790503311_1258592326_n

 

2) Prenez la pâte dans le sens de la longueur et roulez chaque extrémité de la pâte vers le centre.Soudez-les bords ensemble.

Vous pouvez ensuite mettre la pâte au frais pendant quelques minutes pour pouvoir la couper plus facilement

17909292_10155073790458311_655169147_n 17916692_10155073790418311_30211133_o

 

3) Découpez des tronçons d'environ 1 centimètre et étalez-les sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier sulfurisé.

Vous pouvez saupoudrez de quelques graines de sésame. 

Laissez assez d'espace entre chaque palmier, car ils vont gonfler à la cuisson. 

Faites cuire à 180 ° environ 25 minutes 

17888183_10155073790493311_665700811_n

4) Dégustez chaud ou froid ! 

Posté par cevan à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2017

"Mémé dans les orties" Aurélie Valognes

Meme-dans-les-orties 

Le résumé : 

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

Mon avis : 

Un ton léger, une bonne dose d'humour et des sujets pourtant difficiles ; la vieillesse, la solitude, le divorce, le suicide, la décision de mettre un membre de sa famille en maison de retraite. 

Aurélise Valognes parle de ces différents sujets à merveille en nous mettant sur la route de Ferdinand Brun, ce vieil homme prêt à tout (ou presque) pour éviter la sanction de la maison de retraite. En dépit de son caractère plus que difficile, Ferdinand est très attachant et vous aurez du mal à le laisser à la fin du livre. 

C'est un roman tendre, marrant et plein de vérités qui se lit très bien et très vite. Et malgré tous les sujets évoqués un peu plus haut, je vous promets que c'est un livre qui vous mettra de bonne humeur. 

Le petit + : J'ai adoré les titres des chapitres : à chacun son expression populaire. A vous de les découvrir ! 

Posté par cevan à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 mars 2017

Flexitarien kesako ??!

On va aujourd'hui parler nourriture et plus précisément du flexitarisme. 

Alors pour certains vous vous demandez probablement qu'est-ce que c'est ?

On connaît déjà les végétariens : qui ne consomment pas de viande, ni de poisson; les végétaliens qui ne consomment pas de produits d'origine animale (viande, poisson, oeufs, miel, lait ...); les végans qui en plus de ne consommer aucun produits d'origine animale sont contre l'exploitation animale et donc ne portent ni cuir, ni laine ... ; et les flexitariens eux consomment de la viande et du poisson mais en petite quantité et rarement. C'est bien entendu une définition assez rapide pour introduire mon propos et que vous puissiez faire la différence. Je vous mettrais quelques sources en bas de l'article si ça vous intéresse et que vous voulez en savoir plus. 

IMG_2958

Pourquoi et comment j'en suis arrivée là ?

Je n'ai jamais été une grande fan de viande. J'en consomme car dans notre société on apprend dès le plus jeune âge à manger de tout. J'ai toujours mangé beaucoup de poisson, mon papa étant pêcheur à ses heures. Par contre il y a des viandes que je n'ai jamais consommées, car, par conviction, je n'y arrive pas et j'irai même jusqu'à dire que ça me dégoûte : cheval, lapin par exemple. De la même façon je consomme très peu de viande rouge car je n'arrive pas à me faire à la vision du sang dans la viande.

Ma consommation de viande a donc toujours été assez limitée : poulet, jambon, de temps en temps un steak bien bien cuit ou un barbecue l'été.  

Depuis quelques temps je suis devenue encore plus sensible à la cause animale mais également écologique (quand on voit ce que la production industrielle de viande fait comme dégâts à la planète on peut se poser des questions). 

Je ne tends pas à devenir végétarienne (en tout cas par pour l'insant) encore moins vegan, je souhaite simplement consommer mieux et faire un petit geste à mon niveau. 

J'ai fait le constat que je mangeais peu de viande mais que ce n'était pas pour autant que je mangeais forcément équilibré. J'ai donc fait le choix de consommer moins d'aliments venant de la production animale mais de meilleure qualité et aussi de privilégier des produits frais ou brut. Il faut absolument éviter les plats tout prêts qui sont bourrés de cochonneries, même si parfois je fais encore une exception parce que ça dépanne. Alors forcément ça prend un peu plus de temps parce qu'il faut cuisiner, mais au final ce n'est pas si long si on choisit bien ses recettes et en plus c'est meilleur ! 

 

En pratique : 

C'est plutôt simple.

Je bois du lait et mange du fromage tous les jours. Mais parfois je les remplace par du lait ou fromage végétal (lait d'amande, lait de soja à la vanille, lait de coco au chocolat : ce sont mes préférés). Etant une très grande fan de fromage, j'ai eu du mal à goûter au fromage vegan et je peux vous dire que j'ai été très surprise parce que c'est vraiment bon et ça a le goût du fromage (c'est la marque Violife que j'ai testé et qu'on trouve en magasin bio). Parfois j'achète des saucisses végan ou des steaks de tofu. 

Je n'achète plus que des oeufs de poules élevées en plein air (chiffre 1 noté sur les oeufs).

Je cuisine de temps en temps de la viande (on va dire maximum 3 fois par mois) et pareil pour le poisson.

J'ai investi dans quelques livres de cuisine végétarienne car je ne cuisinais que très peu les légumes et j'étais en manque d'idées recettes pour diversifier mes plats. Ceux des éditions hachette cuisine simplissime et marabout mister cook, dont je vous ai déjà parlé, sont plutôt pas mal et aussi la cuisine végétarienne pour les nullissimes

Et je teste de plus en plus souvent des recettes végan : flan pâtissier sans oeufs ni lait, quiches aux légumes sans oeufs ni crème, cheesecake sans fromage... J'apprends à remplacer les oeufs et la crème par du tofu soyeux, de la maïzena, de la crème de soja, de la purée de noix de cajou... 

Je vous mets en lien ici la recette de soupe carotte, lentille corail et tofu que j'ai faite récemment et qui était vraiment excellente ! 

 

17671009_10155017644613311_1917320581_n

Surtout il faut persévérer car au début ce n'est pas forcément évident d'apprendre à consommer autrement. Il faut revoir les bases de son alimentation et repartir de zéro. Mais à force de cuisiner avec ces nouveaux ingrédients que je n'avais jamais utilisé avant (tofu, crème d'avoine, lentilles...) j'apprends à les maîtriser et je peux donc inventer de nouvelles recettes.

Et du coup mon alimentation est devenue plus équilibrée qu'avant. 

J'en ai déjà pas mal dit pour cette fois. On reviendra plus tard sur le sujet. Je vous laisse une petite "bibliographie" pour creuser un peu si ça vous intéresse.

 

Pour en savoir plus : 

"Végé, végan, flexi, omni... et moi dans tout ça" Magazine Marmiton n°30 de juillet/août 2016 p.16/17

"Antispéciste" Aymeric Caron livre aux éditions Don Quichotte

Flexitarisme

Blog "Et pourquoi pas Coline" qui fait régulièrement une vidéo "Bienvenue en Véganie" , qui donne parfois de très bonnes recettes et qui parle beaucoup de véganisme tout en étant très respectueuse des opinions personnelles de chacun et très tolérante dans son discours. 

Et bien sûr il y a plein d'autres sites, revues ou livre qui pourront vous renseigner plus encore. 

Et vous c'est quoi cotre régime alimentaire ?

Posté par cevan à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2017

Beauté-test

Si vous êtes fan de make-up et que vous aimez tester de noueaux produits de beauté vous connaissez sans doute le site beauté-test.com

J'y suis inscrite depuis 2012 et j'y poste régulièrement mes avis. Ce site vous permet également de gagner des produits à tester et ça c'est plutôt pas mal. 

N'hésitez pas à aller y faire un tour. Voici tous mes avis

Posté par cevan à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mars 2017

J'ai testé le livre audio

Je me suis souvent demandée à quoi pouvait ressembler un livre audio. Et l'occasion rêvée de le découvrir s'est présentée récemment. Je vous explique : je suis partie en voyage et je n'aime pas trop l'avion, alors une question s'est posée : comment faire passer les 2h30 de vol sans trop stresser? Avec la fatigue (on a décollé très tôt) je me suis dit que ce n'était pas la peine de prendre un livre car je n'allais sans doute pas réussir à me concentrer. LE livre audio était le parfait compromis et j'ai donc choisi : Quelqu'un pour qui trembler de Gilles Legardinier. 

611ZjR3K0uL

 

Je dois dire que j'ai vraiment accroché tout de suite ! Bon, pendant mon voyage je n'ai pas vraiment eu le temps d'écouter, mais pendant le vol aller, le vol retour et à peine rentrée à la maison je n'ai pas pu lâcher mes écouteurs ! La personne qui raconte l'histoire nous fait rentrer dans l'univers du livre. C'est toujours la même voix mais pourtant, cette voix arrive à nous faire comprendre quel personnage s'exprime, avec quel sentiments... tout ça en changeant ses intonations. L'avantage d'un livre audio, par rapport au livre papier, c'est qu'on peut accrocher son linge en écoutant l'histoire et pour une fois on trouve qu'on n'a pas assez de linge à accrocher... Ça a même réussi à me détendre un peu lors du vol. 

Niveau prix, on est à peu près au même tarif qu'un livre format broché. Alors certes, je n'ai pas l'intention d'aller écouter tous les livres qui m'intérressent c'est sûr, je préfère quand même les avoir en papier, mais pour l'avion c'est parfait et ça vaut le coup de tester. Et bien sûr pour les personnes malvoyantes ou aveugles c'est génial. Je ne sais pas si tous les livres sont en version audio mais j'ai l'impression qu'il y en a quand même beaucoup. 

Je vais quand même rapidement vous dire deux mots sur l'histoire. 

Le résumé :

"Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. 
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route. "

Mon avis : 

Sans grande surprise, ... j'ai adoré ... 

Gilles Legardinier a cette capacité à emporter le lecteur dans son monde et ce peut importe le monde qu'il choisi. Il sait raconter des histoires et des vies. Ici on apprend un peu d'un pays si lointain et on imagine bien le contraste avec la France et notre mode de vie. Ça fait quand même réfléchir un peu  hein ... On rencontre des personnages hauts en couleurs, maladroits et attendrissants. Bref je ne vous en dit pas plus mais je vous invite à découvrir cette histoire, en version papier ou audio, à vous de choisir ! 

Posté par cevan à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2017

Une expo photo à voir ce week-end.

Si vous aimez la photo ou si vous ne savez pas quoi faire ce week-end et que vous êtes dans le coin, venez voir l'exposition photo de l'association Les petits cailloux à Pagny-sur-Moselle. 

17141361_10154924407543311_337763898_n

Posté par cevan à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2017

"Un doux pardon" de Lori Nelson Spielman

" Il suffit parfois d'une simple pierre pour faire basculer le destin. 
Une simple pierre ou plutôt deux, arrivées par la poste. Hannah Farr, animatrice télé en plein flottement tant professionnel qu'amoureux, se trouve ainsi face à un choix. 
Renvoyer l'une de ces pierres à celle qui la martyrisa enfant, c'est lui accorder son pardon. Mais à qui adresser la seconde, censée perpétuer la chaîne ? S'il est facile de pardonner, demander des excuses peut à jamais changer le cours d'une vie... "

51b0611PcKL

C'est par ce résumé ce je suis entrée dans ce roman. On est bien entendu dans la littérature féminine, dans une écriture entre du Marc Lévy et du Sophie Kinsella. Autant vous dire que ça se lit très bien et trop vite. C'est frais, prenant. On entre complètement dans l'univers d'Hannah. 

J'avais déjà lu le premier livre de Lori Nelson Spielman, "Demain est un autre jour", et j'avais adoré ! Dans ses deux romans on retrouve un thème récurrent : les relations humaines (souvent compliquées) et surtout les relations mère-fille. Ce ne sont pas seulement des romans "sympas et pour se détendre". Je trouve qu'ils amènent à une véritable réflexion, ici "est-on prêt à pardonner et surtout demander pardon?". 

Je vous laisse découvrir cette belle histoire et surtout n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous l'avez lu ! 

Bon week-end ! 

Posté par cevan à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]