Je vous ai déjà parlé d'Agnès Martin-Lugand dans une poste précédent. Je vais l'appeler ma révélation littéraire de l'année

J'avais commencé par lire "Entre mes mains le bonheur se faufile", que j'ai beaucoup aimé. Et j'ai assez vite enchaîné avec "Les gens heureux lisent et boivent du café" et sa suite "La vie est facile ne t'inquiète pas". Happée par la fluidité de son écriture j'ai ensuite continué avec "Désolée je suis attendue". Enfin il me reste à lire "J'ai toujours cette musique dans la tête" qui m'attend déjà bien sagement dans ma bibliothèque et qui va bientôt y passer. 

"Les gens heureux lisent et boivent du café"

51quzLztVQL

Ce livre m'a bouleversé. J'ai pleuré dès le début et j'ai eu du mal à m'arrêter... Mais malgré le drame, auquel on s'attend si on a lu la quatrième de couverture, c'est une très belle histoire sur la reconstruction après un deuil. 

Le résumé :

" Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. 

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s'exiler en Irlande, seule. 
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper..."

La suite, "La vie est facile ne t'inquiète pas", est beaucoup plus légère. Mais elle est nécessaire. A la fin du premier, on a du mal à quitter les personnages. Que vont-ils devenir ? La réponse est dans ce tome 2. 

51CIvPZ3u6L

Le résumé :

"Rentrée d'Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de son ami Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C'est là, aux " Gens heureux lisent et boivent du café ", son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille. 
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé. 
Aura-t-elle le courage d'accepter un autre chemin ? "

"Désolée je suis attendue"

513u3cLRw4L

Toujours un personnage féminin avec ses complexités qui est mis en avant et c'est aussi ce qui me plaît chez Agnès Martin-Lugand, elle sait à travers ses textes mettre en avant la force des femmes. J'ai préféré ce roman au premier que j'avais lu, et j'ai apprécié qu'on retrouve des informations sur l'évolution de la vie des personnages de "Entre mes mains le bonheur se faufile". L'écriture est toujours aussi fluide. Ça se lit très bien et très vite. 

Le résumé :

"Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son seul moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu importe les reproches, elle a simplement fait un choix, animée d'une farouche volonté de réussir. 
Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé... "