Un thriller surprenant qui casse les codes ! 

Âmes sensibles attention : le début est plutôt très violent. Rien de la scène de crime n'est caché. Une fois cette partie passée, le reste du roman est beaucoup plus accessible aux âmes sensibles.

C'est un thriller qui change du style habituel. En général on attend avec impatience de connaître le coupable. Ici il n'en n'est rien. On imagine très vite qui est le coupable. Mais comment le prouver ? Comment l'arrêter ? Comment le faire avouer ? On part dans une enquête qui s'étire sur plusieurs années. 

Le langage est parfois vulgaire mais c'est ce qui fait ressortir le caractère du narrateur. J'ai aimé le fait qu'on perçoive tous ses états d'âme, toutes les phases par lesquelles il passe. Bon, à un moment j'ai trouvé que le livre se traînait un tout petit peu, mais on tient quand même bien jusqu'au bout.

J'ai déjà acheté la suite : "Prendre Gloria". On fait la connaissance de Gloria dans ce Tome 1 et forcément on a envie de savoir ce qu'il s'est passé. Je ne manquerait pas de vous donner mon avis. 

Prendre-Lily

Le résumé

"Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux. Le corps d'une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert. Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu'elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d'Angleterre qui ne connaît pas les débordements. 
Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n'étaient ces déviances auxquelles il s'adonne en secret. Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d'une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres."