Je dois vous faire part d'une super lecture que j'ai découvert totalement par hasard : lors d'une brocante l'année dernière je me promène et je trouve "Le livre des âmes" de Glenn Cooper que je décidé d'acheter parce que le titre me parle (et en plus pour 50 centimes on n'a rien perdu). C'est seulement ensuite que je me suis rendue compte que c'était la suite du "livre des morts". Je viens de le trouver en bouquinerie et de le lire et pour tout vous dire j'ai adoooooré !! J'ai hâte de lire "Le livre des âmes". 

Le-livre-des-morts

Le résumé : 

"New York, mai 2009. Une série de décès inexplicables fait les gros titres. Rien ne semble relier les victimes, ni leur vie ni les circonstances de leur disparition. Rien, sinon une carte postale de Las Vegas, qu'ils ont tous reçue. Une carte postale avec une simple date. Celle de leur mort...
Will Piper, profileur au FBI, n'a jamais rien connu de tel. Commence alors pour lui un véritable casse-tête pour mettre le doigt sur la plus invraisemblable des vérités : tout serait-il écrit à l'avance ?"

Mon avis : 

Bon je vous ai déjà dit que j'ai adoré il me semble. Mais soyons un peu plus précis. Ce livre est vraiment un bon thriller, mais pas seulement et surtout pas un thriller au sens classique. Il mêle énigmes historiques, jeux de pouvoir et secrets bien gardés. Alors ne vous attendez pas à découvrir le nom du coupable à la dernière page car on le sait bien avant. Mais ce n'est pas uniquement sur ça que repose le livre. Que s'est il passé sur l'ïle de Wight en 777 ? Que se passe-t-il dans la fameuse zone 51 ? 

Au début j'ai été un peu dérouté par les changements de dates et ça m'a valu de retourner plusieurs fois en arrière pour me souvenir quand se passait le chapitre précédent. Mais ce n'est pas plus gênant que ça et on est tellement happé par l'histoire qu'on passe assez vite dessus. Je ne pourrais pas vraiment vous en dire plus au risque de vous spoiler le livre. On pourrait un peu comparer ce style de thriller à un Dan Brown du genre Da Vinci Code pour l'aspect historique et ésotérique. C'est d'ailleurs dommage qu'on n'ai pas plus entendu parler de Glenn Cooper.