1507-1

Le résumé : 

"Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu..."

Mon avis : 

Pour un premier roman, Paula Hawkins frappe plutôt fort. Elle sait captiver et nous donner envie de continuer à tourner les pages. 

Ce roman est un thriller psychologique vraiment prenant. Il est bien construit, mais j'ai parfois été déroutée par les changements de date et les retours en arrière lorsque Megan prend la parole. On a tour à tour le point de vue des trois personnages féminins, sans filtre. On ressent la détresse de chacune. 

Des thèmes graves sont abordés dans ce livre : manipulation psychologique, infertilité, dépression, alcool. On sent Rachel, le personnage principal sombre et s'enfoncer dans ses histoires. On entend, en général, peu parler d'alcoolisme au féminin et ici il en est particulièrement question. Tout ça est savamment agencé pour une belle intrigue. J'ai réussi à remettre toutes pièces en ordre et comprendre vers la page 300.

Pour finir sur le livre, je dirai : allez-y sans hésiter, ça vaut le détour. 

Le film : 

Comme souvent, malheureusement, je suis déçue par l'adaptation en film d'un roman. Et "La fille du train" n'y échappe pas. 

On ne retrouve pas assez la détresse des personnages. L'ambiance essaye d'être pesante à l'aide de la musique, mais ça ne fonctionne pas vraiment. On passe d'un livre qui se passe à Londres à un film qui se passe àNew-York, pourquoi ?? Du coup l'atmosphère en est changée.

Emily Blunt tient bien son rôle, mais je la trouve presque trop bien habillée et trop "pimpante". C'est dommage que l'univers du cinéma a encore du mal à mettre en scène des actrices qui ont des formes. La Rachel du livre est vraiment sur la pente descendante aussi bien sur son aspect physique que sur sa condition et son mental. 

Le film reprend des phrases entières du livre, mais qui donnent parfois l'impression d'être récitées et qui ne se retrouvent pas dans la bouche du bon personnage. 

Bref, peut être que j'en attendais trop et que, sans avoir lu le livre, le film est plutôt bien ? 

J'ai vu qu'on avait beaucoup comparé cette histoire à "Gone Girl" de Gillian Flynn. Alors pour le coup, je n'ai pas lu le livre mais j'ai adoré le film. Il était rythmé, plus intriguant et avait un côté beaucoup plus psychologique que "La fille du train".

N'hésitez pas à me laisser vos avis en commentaire !

A bientôt !