Meme-dans-les-orties 

Le résumé : 

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

Mon avis : 

Un ton léger, une bonne dose d'humour et des sujets pourtant difficiles ; la vieillesse, la solitude, le divorce, le suicide, la décision de mettre un membre de sa famille en maison de retraite. 

Aurélise Valognes parle de ces différents sujets à merveille en nous mettant sur la route de Ferdinand Brun, ce vieil homme prêt à tout (ou presque) pour éviter la sanction de la maison de retraite. En dépit de son caractère plus que difficile, Ferdinand est très attachant et vous aurez du mal à le laisser à la fin du livre. 

C'est un roman tendre, marrant et plein de vérités qui se lit très bien et très vite. Et malgré tous les sujets évoqués un peu plus haut, je vous promets que c'est un livre qui vous mettra de bonne humeur. 

Le petit + : J'ai adoré les titres des chapitres : à chacun son expression populaire. A vous de les découvrir !